TOP PARTENAIRE
..
..
RéglementCarteMétiersPokémonsRP
A savoir
# Forum créé le 30 Mars 2015 par Trish et Thélos.
# Thème par Trish
# Codage de Never Utopia et Simon Asbjörn
bouton
Contexte
Eius populus ab incunabulis primis ad usque pueritiae tempus extremum, quod annis circumcluditur fere trecentis, circummurana pertulit bella, deinde aetatem ingressus adultam post multiplices bellorum aerumnas Alpes transcendit et fretum, in iuvenem erectus et virum ex omni plaga quam orbis ambit inmensus, reportavit laureas et triumphos, iamque vergens in senium et nomine solo aliquotiens vincens ad tranquilliora vitae discessit.
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
Listen the war rage on
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Engagez vous, qu'ils disaient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Vous terminez de lire la lettre qui vient d'arriver à votre domicile et vous prenez le temps de songer à ce qu'elle implique. Après des semaines de mise à l'épreuve pour vous et vos Pokemon, ainsi que quelques captures miraculeuses il faut le dire, Forseti vous a pensé prêt pour l'étape supérieure. En intégrant le corps des Pisteurs, vous serez autorisé à participer aux manœuvres militaires les plus risquées de la Cité et vous aurez automatiquement un léger grade en équivalence avec l'armée régulière, vous permettant de commander une demie douzaine de soldats lambda.

C'est sans doute pour ça que ce qu'on vous impose comme mise à l'épreuve n'est pas de tout repos. Ceci dit, vous avez été prévenu. Au gré de vos discussions avec les autres soldats de la caserne, quand vous participiez aux entrainements collectifs, vous avez naturellement appris que l'épreuve rituelle pour intégrer cette unité prestigieuse était le même depuis des dizaines d'années. Se rendre jusqu'à Jottun, affronter le chef du village de Glacies situé sur l'île et revenir. Tout ça par vos propres moyens, c'est à dire seul à part vos Pokemon

Il n'y a pas de date précise qui vous est demandée. La lettre indique que le chef en question vous remettra une preuve quelconque de votre victoire, et qu'il vous suffira de la montrer. Pas plus d'indication que ça. Ma foi. Qu'est ce que vous comptez faire, au juste ? Vous mettre en route tout de suite ou envisagez vous autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleikuodl.pokemonrpg.org/

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar
Il était rare que Simon reçoive du courrier. Les seul lettres qu'il recevaient venaient de l'armée, et encore, ce n'était pas si régulier que ça. D'ailleurs, une fois encore, son correspondant n'avait pas changé. Seul différence, cette fois ci il pouvait placer un visage sur le signataire de la lettre. En effet, celle ci provenait du sergent Forseti, qu'il avait rencontré lors d'une mission précédente.

D'après la lettre, ses supérieurs pensaient qu'il était temps pour lui de prendre du grade et de rejoindre le corps des Pisteurs, corps réputé pour son efficacité. Simon ne pu s'empêcher d'hausser un sourcil. Il ne s'attendais vraiment pas a une tel chose. Il n'avait pourtant pas accompli tant de chose pour se montrer digne de rejoindre cette force. Cependant, en poursuivant sa lecture, il compris mieux. Cette lettre n'était pas une invitation a rejoindre les Pisteurs, mais une invitation a être testé. Il avait déjà entendu parler de ce test auparavant. Celui ci consistait a se rendre a Glaciès, et a affronter le chef du village. Simon s'était déjà rendu sur l'ile auparavant, et y avait affronté une horde d'Aquali. L'affrontement avait mal tournée, et les attaque combinés de Cochignon et de Pomdepik laissèrent des traces sur l'ile. Il allait devoir faire plus attention cette fois ci.

La lettre ne semblais pas mentionner de temps limite pour remplir cet objectifs. Il allait donc pouvoir prendre le temps de se préparer. Mais de quoi allait il avoir besoin pour réaliser cette tache ? Evidement, il aurait avec lui sa lance et ses Pokémons. Des rations pour le chemins allaient également être indispensables. Il allait aussi sans doute prendre avec lui l'un des nombreux bâton qu'il avaient ramené de ses séance d'entrainements, après tout, le fait de vivre a Glaciès ne signifiait pas nécessairement que le chef ne disposait pas de Pokémon électrique. Il aurait aimé prendre une arme de tir avec lui, comme une arbalète, mais il n'en avait jamais utilisé avant, il laissa donc tomber l'idée.

Finalement, il ne pris avec lui que de l'équipement classique, c'est a dire corde et ficelles, un couteau a dépecer, des bandages. Malheureusement, il n'allait pas pouvoir en emporter plus. Niveau préparation matériel, il était bon. La prochaine phase serait donc de collecter de l'information sur le village. Un passage a la bibliothèque d'Omicron s'imposait.

Il ne mis que très peu de temps a trouver le livres dont il avait besoin. En effet, il n'était certainement pas le premier soldat a venir chercher des information ici, et la bibliothécaires savait donc parfaitement ou se trouvaient les information dont il avait besoin. Evidement, il ne trouva pas d'information spécifique au chef du village, mais il savait au moins ou se renseigner une fois a Glaciès.

Enfin prêt, Simon se dirigea vers la sortie de la ville. Afin de se rendre a Glaciès, il allait déjà devoir se rendre a Adamas, qui était a quelques jours de marche d'Omicron, il avait donc tout intérêt a partir sans tarder.

[Bref, a moins que t'ai autre chose a me faire faire dans la ville, go Fblblblblbl]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vous avancez depuis maintenant plus d'une demie journée. Votre pause repas est finie depuis dix minutes, ça a été l'occasion de vous restaurer mais pas vraiment de vous réchauffer. La plaine est grande et il y a peu d'arbres, pas l'idéal pour allumer un feu. Vous avez encore une demie journée de lumière devant vous, de quoi bien progresser pour le moment. Seulement, vous vous doutez bien que votre traversée ne sera pas un long fleuve tranquille. Loin de là.

Le premier obstacle sur votre chemin est un petit Grelaçon qui n'avait rien demandé et sur la pointe duquel vous marchez, manquant de vous entailler la semelle de votre botte et la chair de votre pied. Indigné, le petit Pokemon émerge de la neige où il était caché et vous lance une Poudreuse en pleine face dans un petit cri aigu.


Déroulement du trajet jusqu'à Adamas:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Mucuscule' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Fimbulvetr' :


--------------------------------

#2 'Shiney' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleikuodl.pokemonrpg.org/

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar
Simon serra son manteau et pris la route, sa lance a la main. Une fois en dehors des frontière de la ville, il savait que la mort le guetterais a chaque pas. Devant lui s'étendais une plaine gigantesque, qui cachait pourtant de nombreuse failles, ayant couté la vie a de nombreux voyageur. Malheureusement, il n'existait pas de route sure entre Adamas et Omicron, ni même de route tout court d'ailleurs. Il allait devoir faire comme a chaque fois qu'il s'aventurais dans la plaine, c'est a dire rester continuellement sur ses garde, et surveiller de près ses rations.

Par chance, la première partie de la journée se déroula sans trop de problème. Il lui arrivait parfois d'apercevoir au loin des silhouettes de Pokémons, mais aucun ne semblait suffisamment affamé pour tenter de s'en prendre a lui. Tant mieux, Simon préférait économiser au possible son énergie. Il s'inquiétait tout de même de voir les Pokémon en question se rapprocher s'il commençait a se mettre a neiger. Même une très légère chute de neige pouvait s'avérer extrêmement dangereuse ici, notamment parce qu'il devient plus difficile de se diriger avec une distance de vu réduite.

Après avoir marché pendant quelques heurs, Simon décida de s'arrêter pour prendre une pause repas. Il en profita pour laisser ses Pokémon prendre l'air, ce qui devrait également permettre d'intimider d'éventuels prédateurs. Une fois rassasié, il renvoya ses Pokémons dans leurs Pokeball respectives, et repris la route. Après une bonne demi-heure de marche, le premier événement notable de se voyage eu lieu.
Alors qu'il avançait, scrutant l'horizon a la recherche de failles, Simon posa son pied sur quelque chose de pointu, qui manqua de déchirer sa botte. Par reflexe, il bondit en avant, et un coup d'œil a l'endroit ou il se trouvait auparavant lui révéla qu'un Grelaçon s'y trouvait, caché sous la neige. Evidement, le petit Pokémon n'avait pas l'air ravis d'avoir été dérangé, et l'attaqué immédiatement en lui projetant de la neige a la figure.

D'un mouvement de la main, Simon essuya son visage, et agrippa fermement sa lance. Si le Grelaçon voulait se battre, alors il allait avoir ce qu'il souhaitait. Bien qu'il ne doutait pas pouvoir s'occuper du Pokémon seul, Simon choisis tout de même de libérer Aquali de sa Pokeball, afin de gagner un certain temps. Le combat qui s'en suivit fut de courte durée. Simon enchainait les coup de lance que le petit Pokémon pouvait difficilement esquiver, et dans le même temps, Aquali le bombardait d'attaques aquatiques. Cependant, le Pokémon ne se laissa pas faire. A plusieurs reprise, il parvint de repousser la lance de Simon a grand coup de tête, et a riposter en lui lançant de la neige au visage. Mais rapidement, il réalisa qu'il n'était absolument pas en position de force, et tenta de s'enfuir. Simon décida de le laisser partir, après tout, ce n'est pas comme s'il pouvait manger un Grelaçon.

Débarrassé de ce Pokémon gênant, Simon renvoya Aquali dans sa Pokeball, et repris son chemin. Il avait déjà parcouru une bonne distance, mais il n'était pas encore temps de ralentir. Il devait avancer le plus loin possible tant qu'il faisait encore jour, puisque de nuit il ne serait plus aussi simple de progresser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qui sait ? Le froid engourdit peut-être non seulement les muscles, mais peut-être aussi votre vigilance. Vous étiez pourtant sûr qu'il n'y avait rien. Que c'était un chemin sécurisé. Et pourtant. Sans doute est ce la faute des longues heures de marche que vous avez dans les pattes, sans doute est ce également la faute à la luminosité, de plus en plus basse. Le soleil n'était pas encore tout à fait couché, mais bien à moitié couché sous la ligne de votre horizon. La colline que vous étiez en train de gravir semblait idéale pour planter votre tente sur son autre versant afin de vous protéger du vent durant la nuit, si toutefois vent il devait y avoir. Pour le moment, tout était calme autour de vous. Presque trop ?

Ce que vous n'avez pas pu voir, c'est que cette colline est un tas de neige à moitié posé sur de la terre, et à moitié...eh bien, il n'y a pas l'autre moitié. Au bout de trois pas, vous sentez toute la neige glisser subitement, sous votre poids, et basculer vers l'avant, vous dévoilant...une crevasse, dans laquelle vous êtes immédiatement précipité.

Fort heureusement, vos reflexes vous sauvent. Alors que vous dégringolez contre les parois de roche et de glace, vous évitez de vous fracasser une cheville au sol en bloquant votre lance dans un passage du conduit, déjà étroit, qui était naturellement plus étranglé. Le choc brusque manque de vous faire lacher la hampe de votre arme, mais vous tenez bon, et c'est ça qui compte. Suspendu ainsi à cinq mètres du sol, vous prenez quelques secondes pour reprendre vos esprits et contempler la situation. Soit vous tentez de grimper les 15 mètres en espérant qu'il y ait des prises, solides, avec votre équipement sur le dos. Soit vous vous laissez tomber et vous espérez que l'un des renfoncements que vous voyez dans l'ombre est le début d'un boyau creusé par des Pokemon adeptes des souterrains. Dans tous les cas, prenez votre temps. Ici au moins, c'est clair que vous êtes à l'abri du vent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar
Après plusieurs heures de marche, le soleil commença a disparaitre, et les alentours devinrent petit a petit de plus en plus sombre. Il restait encore un peu de temps avant que l'obscurité soit total, mais certain prédateurs commençaient généralement leurs chasse a cette heure ci. Il allait devoir se montrer vigilant.
Malheureusement, Simon allait justement manquer de vigilance. Occupé a garder un œil ouvert pour les prédateurs, il escalada sans trop réfléchir une petite colline de neige. Cependant, une fois arrivé au sommet, il sentit la neige s'effondrer ses pieds, et il comprit son erreur. Cachée derrière le tas de nage se trouvaient une des nombreuse faille qui sillonnaient les plaines d'Omicron. Et ce tas de neige instable le faisait glisser droit dedans. Le trou n'avait beau faire qu'une vingtaine de mètre de profondeur, il n'y survivrait pas sans se blesser sérieusement, ce qui ferait de lui une proie facile.
Plus par chance qu'autre chose, Simon parvint a stopper sa chute en coinçant sa lance entre les paroi de la faille, dans une zone ou elles étaient extrêmement proches. Le choc lui donna l'impression que ses bras allaient être arraché, mais il tint bon. Le soldat pris quelques instant pour se remettre de ses émotion, et évalua sa situation. Il était désormais suffisamment proche du sol pour s'y laisser tomber sans trop craindre de blessure. Cependant, une fois au fond du trou, il n'avait aucun moyen de savoir ou se trouvait la plus proche sortie. Il pouvait en avoir pour plusieurs jours de marche avant de pouvoir rejoindre la surface. D'un autre coté, il avait beaucoup a escalader s'il comptait rejoindre la surface.
Par chance, il était venu bien équipé. Il avait a sa disposition une corde et un couteau, il ne lui restait plus qu'a trouver une façon de s'en servir. La distance le séparant de la surface ne lui permettrait pas d'y envoyer sa corde, mais s'il parvenait a grimper suffisement, il pourrait tenter de la lancer en l'attachant a sa lance. Quoiqu'il en soit, il allait devoir effectuer lui même une partie de l'ascension.

Il se hissa sur sa lance, et parvint a trouver des prises suffisante pour se stabiliser. Il parvient ensuite tant bien que mal a récupérer sa lance et a la ranger, manquant de tomber trois fois au cours du processus. Pour finir, il retira son couteau de son sac, et le coinça entre ses dents. Fin prêt, il entama son épreuve.

Chaque mètres étaient une torture. Ses bras lui faisaient mal, et très rapidement, ses gants se déchirèrent, mettant ses doigts a l'épreuve du froid et de la roche. Certaines partie de l'ascension se révélèrent extrêmement rapides, mais par moment, il restait bloqué une bonne quinzaine de minutes a creuser ses propres prises a coup de couteau. De plus, plus le temps passait, et plus il faisait sombre, forçant Simon a chercher les prises a tâtons plutôt que de se fier a ses yeux. Il compris rapidement qu'il n'aurais bientôt plus aucun moyen de savoir s'il était suffisamment proche de la surface pour lancer sa corde. Il allait devoir finir l'escalade a la main.

Ses doigts étaient en sang, et ses bras le faisaient souffrir. Par chance, ses bottes étaient plus résistantes que ses gants, mais elles rendaient l'escaladent encore plus ardues. A un certain point, Simon du prendre la décision de les retirer, prenant de grand risque au passage. Tant bien que mal, il parvint a nouer leurs lacet, ce qui lui permet de passer le nœud derrière son cou et de laisser reposer les bottes contre son torse. La monté devint bien plus simple, mais rapidement, Simon sentit ses pied le faire souffrir également. Malgré tout, ces égratignures valaient mieux qu'un os brisé. Il continua de s'accrocher, et finalement, il parvint a rejoindre le sommet de la falaise, du coté opposé de sa chute.

Simon s'effondra, extenué. Il avait perdu la notion du temps au cours de l'escalade, mais la nuit était désormais la. Conscient qu'il n'était plus en état de rien, il invoqua tout ses Pokémon, et se permit une pause, profitant de la chaleur de la fourrure de Cochignon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Et vous voilà hors de cette crevasse, pour le meilleur...et peut-être pour le pire, aussi. Vous avez choisi de mépriser la protection contre les vents, la neige et les prédateurs que vous offrait cet abri naturel pour la nuit. Qu'à cela ne tienne, maintenant que vous êtes dehors, les mains écorchées et les pieds congelés, il vous faut quand même trouver une solution.

Vos Pokemon, autour de vous, montent une garde vigilante. Froide, mais vigilante, eux n'ont pas l'épaisse fourrure de Cochignon ou la laine de votre Lainergie. Aucun prédateur ne va se risquer à attaquer votre petite armée, vous représentez des proies beaucoup trop risquées pour qu'on s'intéresse vraiment à vous.

Mais les Pokemon ne sont pas les seuls dangers de Fimbulvetr. Oui, FIMBULVETR. Le vent et le froid vous font rapidement comprendre que, même si il n'y a pas de blizzard, si vous vous endormez là comme ça sans tente et sac de couchage, votre réveil n'est pas sûr. Naturellement, plusieurs choix sont votres. Tenter de dormir ici et maintenant, tout de même ; redescendre, pourquoi pas ? Trouver la première colline qui passe, et vous installer sur son flanc ; ou encore marcher quelques heures pour rejoindre le couvert des sapins que vous voyez, au loin, grâce à la lumière de la lune qui se réverbère sur cette vaste plaine blanche. De vos décisions dépendront surement votre état, et celui de votre équipe, pour le lendemain matin. N'oubliez pas que vous avez encore un certain trajet jusqu'à Adamas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Engagez vous, qu'ils disaient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Engagez-vous, Rengagez-vous, qu'ils disaient...
» Engagez vous qu'ils disaient !!!!
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleiku, l'Origines des Légendes :: Pleiku, l'origine des légendes :: Omicron :: Fimbulvetr-