TOP PARTENAIRE
..
..
RéglementCarteMétiersPokémonsRP
A savoir
# Forum créé le 30 Mars 2015 par Trish et Thélos.
# Thème par Trish
# Codage de Never Utopia et Simon Asbjörn
bouton
Contexte
Eius populus ab incunabulis primis ad usque pueritiae tempus extremum, quod annis circumcluditur fere trecentis, circummurana pertulit bella, deinde aetatem ingressus adultam post multiplices bellorum aerumnas Alpes transcendit et fretum, in iuvenem erectus et virum ex omni plaga quam orbis ambit inmensus, reportavit laureas et triumphos, iamque vergens in senium et nomine solo aliquotiens vincens ad tranquilliora vitae discessit.
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
Listen the war rage on
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Y'a t-il un médecin dans la salle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mercenaire

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar

Comme tous les soirs, Thelos s'allongea, lessivé par l'entrainement qu'il faisait subir à ses Pokemon et le sien, qu'il continuait en parallèle. Quand il n'était pas occupé par aider ses troupes à débloquer de nouvelles capacités, il s'entrainait sans relâche à monter Theia. Ses progrès en équitation se faisaient sentir, mais pas encore de quoi être fier, surtout qu'il n'avait pas acheté de selle pour elle pour éviter d'avoir à la changer une fois que la Ponyta aurait évolué. Et comme tous les soirs, avant de s'endormir, il se saisit de la fiole de venin de Seviper qui était sacrifiée pour sa mithridatisation et en but quelques gouttes, toujours légèrement plus qu'avant.


____________


Sous ses pieds, le sable crissait un peu à chaque pas qu'il faisait, à chaque foulée qui propulsait le jeune homme un peu plus loin le long de la longue bande de plage. Le soleil n'était pas levé depuis longtemps, une vingtaine de minutes sans doute à cause de l'aurore tardive en hiver, mais Thelos était déjà en train d'entretenir son endurance et avait entamé son parcours de course. Un parcours plus court que ses habitudes, puisqu'il faisait exprès de s'entrainer sur du sable afin de compliquer un peu les choses. Et puis, le panorama n'était pas franchement dégueulasse, quand on était seul sur une plage au lever du jour, sujet aux ébats tendres du froid de la nuit et de la chaleur du jour. L'odeur de la mer, son iode, rentrait profondément dans les bronches du mercenaire à chaque inspiration puissante et cadencée qu'il faisait pour garder le rythme immuable de sa course, et il sentait presque ses poumons nettoyés, chaque matin, d'un tel traitement.

Seulement, aujourd'hui, le jeune homme sentait bien que quelque chose n'allait pas. Les mouvements trop puissants lui donnaient de légers vertiges, et il percevait dans ses muscles moins de force que les autres jours, moins d'énergie. Cela aurait pu être imputable au poids qu'il promenait sur lui, composé de son plastron, de son sabre qui battait son dos à chaque mouvement, ou encore du sac à dos, plein, qu'il portait. Pourtant, puisque tout cela était le paquetage minimal avec lequel il s'entrainait depuis longtemps en tant que soldat de Xi ; puisqu'on avait attendu de lui qu'il soit capable de marcher toute une journée avec ce sac de nourriture militaire et ses affaires de combat, pourquoi est ce que ça l'affaiblissait maintenant ? Il n'y avait pas trente-six causes d'affaiblissements physiques possibles qui lui seraient tombées dessus ces derniers jours. Poison. Encore.

A peine parvenait-il à cette conclusion qu'un vertige plus violent le saisit et qu'une faiblesse immédiate lui faucha les jambes, le forçant à s'écrouler à genoux dans le sable. Heureusement, puisqu'il n'était pas Stratège pour rien, Thelos avait prévu le coup. Cela aurait été impensable d'entamer une mithridatisation sans moyens de s'en protéger en cas de grosse urgence. Et visiblement, la grosse urgence, c'était aujourd'hui. D'une main fébrile, qui commençait à trop trembler pour être efficace, il peina à se saisir d'une fiole pleine d'un liquide vert et épais. Plus les secondes passaient et plus cela devenait difficile pour lui, pourtant, il devait prendre ce vomitif pour nettoyer son ventre du poison qu'il y avait glissé. En espérant que tout ne soit pas déjà parti dans le sang. Il parvint à avaler la plus grande partie du vomitif, et ça ne loupa pas. A peine cinq secondes plus tard, un spasme plus violent que les autres le secoua, et le mercenaire vida copieusement le contenu de son estomac sur le sable de la plage, le corps secoué et raidit par les torsions de ses muscles qui s'employaient à forcer le vomissement. Seul problème ? Ce qui sortait était largement plus rouge qu'autre chose. Et Thelos, même sans être médecin, savait que vomir du sang n'était pas du tout une bonne nouvelle.

_________________

-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar
« Nous rentrons. »

Rhiannon venait de se relever, elle s’était assise un peu à l’écart, à l’ombre d’un palmier pendant qu’elle laissait ses Pokémon faire plus amples connaissances les uns avec les autres. Elle venait de capturer un tout nouvel allié de choix, un Flingouste. Le petit dernier semblait déjà s’affirmer dans le petit groupe, sa timidité était passée maintenant. Elle passa une main dans ses cheveux emmêlés à cause du vent qui venait de la mer et remit la capuche de sa cape en place, elle inspira un grand coup avant de rappeler une fois de plus ses Pokémon vers elle et dans leur Pokéball respective. N’aimant toujours pas attirer l’attention sur elle, la jeune femme préférait rentrer simplement en compagnie de son fidèle Kirlia et non pas avec une troupe de Pokémon haut en couleur. Rhiannon jeta un dernier coup d’œil à la mer, nostalgique, mais sa tristesse envolée, puis prit le chemin du retour un agréable sentiment de sérénité l’enveloppant.

Pourtant, rien dans cette journée annoncée ce qui allait se passer ensuite. À vrai dire Rhiannon n’avait jamais imaginé rencontrer quelqu’un comme ça et encore moins un patient. Et pourtant… Alors que la jeune femme marchait tranquillement, enfonçant ses pas dans le sable, elle remarqua au loin une tâche se dessiner, une silhouette indistincte.

« Qu’est-ce… »

« Je dirais un homme en train de vomir. »

Rhiannon, la douce, la belle, oublia tous ses principes, oublia ses cicatrices et ses marques et se mit à courir vers cet homme. Voilà la raison pour laquelle elle se levait chaque matin, soigné ceux qui en avaient besoin, peu importe qui ils étaient ou ce qu’ils faisaient dans la vie, ce qu’elle voulait s’était soigner et sauver des gens, des vies, alors plus rien n’occupait ses pensées, pas même ses complexes dus à ses vilaines cicatrices, elle arriva assez rapidement, haletante, vers le jeune homme qui était en train de vider son estomac, dans un mélange de sang et de mixture verdâtre, en un seul coup d’œil, elle évalua la situation. Du sang, une fiole et un mélange qu’elle aurait identifié comme un vomitif. La jeune femme s’accroupissait à côté de cet homme, sa capuche habituellement bien placée sur sa tête pour cacher son visage endommagé, était partie dévoilant ainsi ses traits à la fois gracieux et grossiers.

« Monsieur ? Vous m’entendez ? »

Elle venait de déposer une main légère sur son épaule et tentait d’entrer en contact avec ses yeux, voir s’il était réactif, le fait qu’il soit à quatre pattes et non pas allongé par terre était déjà un bon signe, mais vomir du sang ne l’était jamais vraiment. Elle s’empressa de prendre la gourde d’eau qu’elle avait toujours sur elle et de lui tendre. Il devait boire et elle l’y forcerait, si ce jeune homme, comme elle le pensait, venait de se faire vomir, il devait le faire jusqu’à la dernière goutte, que son estomac s’assèche complètement s’il le fallait.

_________________
T-CARD

Golden Rod - SlateGray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercenaire

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar

Des pas précipités. Haletant, Thelos tourna un peu le visage et essaya de regarder a travers le rideau de ses cheveux longs. Pas très efficace, à part pour voir des jambes et des bottes courir vers lui.

- Monsieur ? Vous m’entendez ?

Ses muscles, sous la main de la jeune femme (car c'était bien la voix d'une femme), étaient encore contractés et frissonnants des spasmes du vomissement. Il aurait voulu dire oui, mais il savait que si il ouvrait la bouche, il continuerait à vomir à nouveau. Alors il préféra continuer de bander sa volonté pour garder la bouche soigneusement close. Le mercenaire, à grandes inspirations avides, cherchait bruyamment à faire entrer de l'air en lui pour calmer un peu la violence de la rébellion de son corps. Quelque part, malgré la crise foudroyante qu'il venait de subir, il restait quand même à peu près confiant et sûr de lui. Seviper était un prédateur qui se servait de son venin pour la chasse, celui ci ne pouvait pas se permettre d'avoir une action lente. Si il n'était pas mort pendant la nuit, il était plus que probable qu'il ne risque plus rien maintenant. Rien d'autre, en tous cas, qu'être complètement en état critique. Finalement, il ferma un peu les yeux, pris une plus grande inspiration et se redressa en essuyant de son poignet le sang qui lui maculait le coin du visage, tournant vers la première fois sa figure vers le visage de celle venue s'enquérir de son état.

Cependant, il s'arrêta là. La surprise de voir un visage à moitié brûlé, comme ça, d'un coup, eclipsa une demie seconde toute information de douleur. Malgré la reprise de celle-ci, Thelos pris le temps d'analyser rapidement ce qu'il voyait. Jeune, avec une Kirlia à côté et une longue cape à capuche dans le dos. Et une gourde. Thelos la pris avec reconnaissance, absorbé une goulée d'eau mais se retourna pour la vomir immédiatement. Apparemment, le vomitif non plus il l'avait pas bien dosé. Le jeune homme soupira, recommença, mais plus lentement, buvant petit à petit jusqu'à avoir la bouche et la gorge à peu près propre. Toutefois, un petit quelque chose lui restait en tête. Traits fondus par le feu, capuche large alors que la journée s'annonçait belle...Sigma, ce que Pureté lui avait expliqué sur l'apparence physique… Thelos abaissa la gourde, et tout en la gardant dans sa main, il fit un petit geste avec pour désigner l'habit de la jeune femme, d'une voix rendue très rauque à cause de l'irritation de sa gorge.

- Vous savez, si vous vous cachez, vous ne ferez que pousser les autres à penser qu'ils ont raison.

Mécontent de ses propres coassements, le Stratège but une nouvelle rasade et soupire finalement en s'éclaircissant la gorge. Sa tête lui paraissait un peu moins lourde maintenant. De là à dire qu'il se sentait bien, il y avait un gouffre, mais enfin… Très lentement et très prudemment, Thelos essaya de se relever. Il chancelait, il tremblait, il avait du mal à respirer mais globalement, il tenait a peu près debout. D'un geste qu'il espérait le moins gauche et faible possible, il rendit la gourde à sa légitime propriétaire et tenta de s'incliner pour la saluer, courtoisie oblige.

- Je suis désolé de vous avoir inquiétée, et je vous remercie pour votre intervention, mademoiselle. Je m'appelle The… The...

U
n nouveau vertige, suivi d'une nouvelle nausée, le saisit et le fit tanguer sur ses jambes. Apparemment, ça n'allait pas être une journée très productive aujourd'hui. Le jeune homme prit une grande inspiration pour se calmer, et essaya comme il pouvait de finir sa phrase.

- Thelos. Je m'appelle Thelos. Et je suis pas sûr que je me sente très bien. Vous sauriez pas où on peut trouver des médecins, dans cette Cité ? Si possible avant que je ne vomisse tout mon sang ?

S
es yeux quittèrent la Cité pour se reposer sur la jeune demoiselle qui lui faisait face, elle et son Kirlia en retrait à côté d'elle. Ce Pokemon voulait surement dire qu'elle avait accès, indirectement, aux émotions du mercenaire. Fronçant les sourcils, ce dernier se concentra quelques secondes pour blinder ses émotions derrière une muraille grise, espérant que cela suffirait contre le Kirlia, puis sourit un peu à son interlocutrice. Cette ange à moitié brulée lui semblait pour le moins intriguant.


_________________

-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar
Comme elle pensait, le jeune homme vomi une fois de plus après avoir bu quelques gorgées d’eau, elle fronça les sourcils, mécontente de la conclusion qui se formait dans sa tête. Elle lui tapota cependant dans le dos, pour le rassurer et l’aider à se calmer, prendre de grande respiration était déjà un bon point, le fait qu’il puisse boire en était un autre, la jeune femme examina alors son nouveau patient du coin de l’œil, plutôt jeune, les cheveux bruns, il ne ressemblait pas aux habitants de la cité, son accoutrement qui n’avait pas l’air très confortable ne ressemblait pas du tout aux modes de Sigma. C’était sans doute un étrange, comme il y en avait beaucoup dans la région, Sigma était très ouverte. Rhiannon cherchait toujours le contact de ses yeux et elle ne fut pas surprise de sa réaction.

Le jeune homme c’était tétanisé par le dégout à la vue des brûlures, son visage déformé par le feu et les cicatrices. Elle n’en montra rien, aucune gêne, aucune honte, car pour l’instant tout ce qui comptait c’était de savoir comment lui il allait et non pas de réfléchir à comment les gens la voyaient, après tout, elle en avait l’habitude, les gens ne s’y feront jamais. Elle attendait cependant plus d’animosité, mais la remarque qui lui fit, ça elle ne s’y attendait pas, il avait maladroitement fait un geste vers ses vêtements et son ample cape et avait prononcé quelques mots, elle s’offusqua, mais encore une fois elle ne le montra pas. Quoi qu’une certaine douleur venait sans doute de passer dans ses yeux. Elle balaya mentalement l’idée de se cacher dans un coin pour ne plus se montrer. Elle l’aida à se relever quand il fit une tentative et le rattrapa quand il tangua sur ses jambes affaiblies par la maladie ou comme elle le soupçonnait, l’empoisonnement, même si elle ne comprenait pas d’où cela pouvait venir, sur la plage il n’y avait aucun Pokémon poison qui pouvait infliger de tel tourment et à part les quelques pêcheurs, il n’y avait personne.

« Laissons-le et partons Rhiannon, je ne l’aime pas. »
« Non, il est malade et on n’abandonne pas les gens dans le besoin ! »

Le ton était catégorique, même si l’inconnu n’en savait rien. Rhiannon le soutenait toujours et balaya ses dernières questions d’un rire sarcastique, elle-même était une soigneuse, pas encore reconnue régionalement, mais la jeune femme se faisait un petit nom dans son quartier, après tout elle avait appris auprès de la meilleure des soigneuses d’élites que pouvait compter Sigma.

« Vous allez d’abord vous asseoir, Thélos et me dire exactement où vous avez mal et qu’est-ce qui vous met dans cet état, ensuite j’aviserais de la marche à suivre. »

La jeune femme le força à s’asseoir à l’ombre d’un palmier, elle ne pouvait décidément pas le laisser marcher dans cet état et elle n’aurait pas supporté tout son poids jusqu’à sa maison et cabinet. Elle trifouilla dans sa besace qu’elle ne quittait jamais et lui tendit une herbe encore fraiche, c’était une simple feuille de menthe, cela donnait bonne haleine en plus de rendre un semblant d’énergie et d’empêcher les vomissements.

« Mâchez ça en attendant. »

Vu l’état de cet homme, il devait se sentir mal depuis le réveil, il fallait être totalement inconscient pour venir sur la plage, alors que le soleil donnait de son éclat et de sa chaleur, il n’aurait pas dû quitter le lit, mais Rhiannon se garda bien de faire des commentaires pour l’instant, son sermon de soigneuse était pour bien plus tard.

« Rhiannon, laissons-le ! Il essaye de brouiller ses pensées. »
« Arrête de fouiller son esprit alors. »

Contre toute attente son Kirlia ne semblait pas beaucoup aimé Thélos et pourtant son Pokémon était doué d’une très forte empathie, la jeune soigneuse se posait de plus en plus de question.

_________________
T-CARD

Golden Rod - SlateGray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercenaire

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar

- Vous allez d’abord vous asseoir, Thélos et me dire exactement où vous avez mal et qu’est-ce qui vous met dans cet état, ensuite j’aviserais de la marche à suivre.

Sous la pression ferme de la jeune femme, Thelos s'assit contre le palmier, laissant avec bonheur ses muscles cesser d'émietter le peu de forces qu'il lui restait pour le soutenir. Il n'avait pas eu la force de parler alors que l'ange déchue le portait, sinon il lui aurait dit qu'il disposait de Pokemon capables de le soulever sans efforts pour lui épargner cette peine. Et comme elle s'arrogeait le droit de lui donner des ordres, le mercenaire conclu qu'au mieux elle savait ce qu'elle faisait et pouvait aider à sa guérison, au pire il s'agissait d'une autorité locale à laquelle il devrait se plier. L'un dans l'autre, puisqu'il devait lui obéir ou par intérêt ou par force dans un cas ou l'autre, autant le faire sans trop se poser de questions pour le moment. Surtout qu'en ce moment, niveau force d'opposition, il n'en menait pas vraiment large. Une fois la feuille de menthe saisie entre ses doigts tremblants et insérée dans sa bouche, il la mâchonna très prudemment pour éviter que son estomac ne se sente attaqué à nouveau. Il doutait qu'une simple feuille fasse beaucoup d'effet sur le poison d'un prédateur comme Seviper, mais elle avait au moins le mérite de chasser une partie du goût acide de la bile et métallique du sang qui lui emplissait la bouche.

Cependant, il senti d'un coup une pression anormale autour de ses pensées. Un éclat de froideur, bref, étincela dans son regard alors qu'il le braquait sur le Kirlia, et qu'il redoublait d'efforts pour essayer de blinder ses pensées. Malheureusement pour lui, la douleur et l'épuisement réduisaient drastiquement ses capacités mentales et physiques. Plutôt que de lutter vainement, il choisit de tirer une Superball de sa ceinture et de la jeter dans le sable pour laisser apparaître un Metang qui lévitait tranquillement sur le sol.

- Unité Talos opérationnelle.
- Pourrais tu blinder mes pensées pour empêcher le Kirlia de lire dedans, s'il te plait ? Je suis trop fatigué pour le faire. Si je m'évanouis, ramène nous a l'auberge, surtout.
- Affirmatif. Routine de protection initiée.


Après un sourire de remerciement, faible mais sincère, pour son Pokemon ; Thelos avala la feuille de menthe ou ce qu'il en restait et expira longuement en retournant un regard tranquille vers la jeune femme. Après la première surprise passée, la voir ainsi ne le dérangeait pas plus que cela. Il aurait presque pu être curieux, même, s'il était du genre à éprouver la curiosité morbide des savants pour la souffrance et les handicaps humains. A la place, il se contentait de la voir comme un être différent des autres, et donc forcément intéressant à ses yeux. Mais alors qu'il allait parler, la fin de son analyse lui vint en tête. Mais bien sûr. Si elle avait une besace pleine d'herbe sur elle, et si elle était ou guérisseuse ou garde, alors elle était forcément guérisseuse. Il avait vraiment été lent pour comprendre.

- Excusez moi, j'aurais du comprendre plus vite que vous étiez guérisseuse. Pour vous répondre, j'ai mal absolument partout, et je pense que c'est à cause du poison de Seviper. J'ai...besoin de m'immuniser contre le poison, alors j'ai commencé une mithridatisation il y a une semaine. Le Stratège leva doucement sa main devant lui pour en observer, avec un air pas du tout concerné, qu'elle tremblait et qu'elle était très pale. Puis, il reprit. C'est le premier jour que ça me fait ça. Mais je ne pense plus rien risquer, j'ai pris le poison hier soir et nous sommes a l'aube. Si on part du principe que Seviper est un prédateur et qu'il a donc besoin d'un poison à action rapide pour chasser efficacement, ça devrait aller. Enfin, au moins m'épargner de mourir. Enfin, je crois…

I
l regarda à nouveau sa main, comme si ce n'était pas la sienne, comme si tout cela n'était qu'un problème abstrait sur lequel il réfléchissait de loin. Sans doute une déformation de toutes ces années de formation. Enfin, il fallait se reprendre. Laissant retomber sa main, il revint au moment présent et grimaça en se redressant un peu contre l'arbre. Il restait malgré tout une question très sérieuse à aborder dans cette discussion, aussi le mercenaire décida de les aborder sans tarder en parlant franchement à sa vis-à-vis.

- J'ai demandé à mon Metang de me conduire a l'auberge si je perds connaissance, vous n'aurez pas à abandonner un cadavre sur votre belle plage, ainsi. Mais, humour noir à part...si vous êtes capables de me soigner, que voudriez vous en échange, mademoiselle ?

_________________

-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar
Il est vrai qu’en tant que soigneuse et lors de ses occultations, Rhiannon prenait un certain ton autoritaire et ferme, celui qu’on ne devait pas discuter sous aucune façon, elle était loin la fragile et douce Rhiannon qui se cachait quand elle n’est pas en face d’un patient, mais il fallait bien avouer que l’arrivé du Pokémon la surprit malgré tout son professionnalisme, elle ne connaissait pas cette espèce et ne l’avait jamais vu auparavant, dans Sigma on le qualifierait sans doute de moche, mais qui était-elle pour jugeait la beauté d’un pokémon ? Pour elle ce n’était qu’un Pokémon parmi tant d’autre, rien de plus, rien de moins, même s’il était pour le coup assez impressionnant. Elle laissa même échappé un hoquet de surprise et ses yeux s’écarquillèrent à sa vue, sans que le fameux Thélos avait eu besoin de sentir sous la protection d’un des siens, elle le comprenait parfaitement, elle qui ne se séparait jamais de son Kirlia, mais la surprise se dissipa assez rapidement, elle releva ses cheveux par habitudes, les nouant dans un chignon élaborés qui tenait sans attaches, juste quelques mèches s’échappaient pour encadrer son visage à la foi ravissant et odieux, car oui la jeune soigneuse oubliait totalement son handicape face à un patient, ce n’était pas le plus important.

Mais même si la vue du pokémon ne l’avait pas plus troublé que ça, ce n’était pas le cas de tout le monde, elle sentait son Kirlia fulminait dans son esprit, comme si quelques choses d’affreux venait de se passer, elle ne voyait pas ou était le mal, jusqu’à ce qu’elle comprenne que l’étrange être métallique avait les mêmes facultés psychique que son adorable Kirlia. L’étranger semblait être très au courant des Pokémon et l’intrusion mental de son Pokémon ne lui avait pas échappé et pourtant son petit Pokémon était un vrai maître pour se faire discret, elle oublia les problèmes existentiels de son Pokémon et se concentra sur son nouveau patient.

« Vous avez fait quoi ?! »

Elle était choquée, terrifiée et terriblement en colère. Tous les jours elle se battait pour soigner des gens, elle les sauvait certaine fois d’une mort certaine et d’autre fois elle ne réussissait pas, songer que des personnes étaient suffisamment folles pour s’infliger eux-mêmes pareils supplices, elle ne le concevait pas.  Le venin de Séviper pouvait être mortel si une forte dose était administré, il empêchait le sang de bien circulé et faisait arrêter le cœur, savoir que cet homme avait ça en cas de conscience pour un procédé dangereux lui donnait des envies de foutre des baffes.

« Vous êtes totalement inconscient ou complétement suicidaire, si vous voulez faire faire un mithridatisation il y a des poisons bien moins mortel que celui de Séviper, j’ai vu des morsures s’infecter en un rien de temps et des personnes mourir après leurs morsures, une goutte aura suffi à vous détruire l’estomac… »

Elle parlait d’un ton froid, elle n’approuvait pas, mais elle n’allait pas le laisser mourir dans un coin. Elle se releva, en oublia son humour déplacé ou même ses flatteries.

« Vous pouvez marcher ou votre pokémon peut vous transporter ? Je ne vous laisse pas rentrer dans votre auberge, vous allez me suivre, car il est hors de question que vous mourriez alors que vous êtes maintenant sous ma surveillance, nous verrons le reste plus tard. »

La jeune femme se redressa et épousseta son tablier recouvert de sable au niveau des genoux, elle remit sa cape en place plus par habitude que par honte et lui indiqua le chemin jusqu’à chez elle.

_________________
T-CARD

Golden Rod - SlateGray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercenaire

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar
- Vous avez fait quoi ?! Vous êtes totalement inconscient ou complétement suicidaire, si vous voulez faire faire un mithridatisation il y a des poisons bien moins mortel que celui de Séviper, j’ai vu des morsures s’infecter en un rien de temps et des personnes mourir après leurs morsures, une goutte aura suffi à vous détruire l’estomac…

Thelos grimaça, non pas tant sur le fond des paroles que sur l'assaut sonore qui lui vrillait le cerveau. On était pas obligé de lui crier dessus pour se faire entendre, quand même. Surtout si c'était pour dire des choses qu'il savait déjà. Même s'il y avait des poisons moins dangereux que ceux des Seviper, ce n'était certainement pas avec des poisons moins dangereux qu'on essaierait de le tuer, si ça devait arriver. Bon, en revanche, même si la soigneuse parlait fort, il restait que l'idée d'avoir son estomac ruiné n'était pas forcément très agréable. Peut-être que s'il le mettait dans quelque chose pour ralentir sa propagation dans l'estomac…

- Vous pouvez marcher ou votre pokémon peut vous transporter ? Je ne vous laisse pas rentrer dans votre auberge, vous allez me suivre, car il est hors de question que vous mourriez alors que vous êtes maintenant sous ma surveillance, nous verrons le reste plus tard.

Il hésita à lui rappeler les très basses probabilités pour qu'il meurt plusieurs heures, presque une dizaine, après l’absorption du poison. Mais puisqu'il n'était pas soigneur et que la froisser risquait de le priver d'améliorations de son état, le mercenaire préféra demeurer muet et répondre à sa question en se levant. Difficilement, douloureusement aussi, mais en se levant. Il était Stratège déchu de Xi, il refusait de se laisser mettre à terre pour ça. Le sac militaire rempli, qu'il avait eu sur le dos pendant la course, par contre, allait lui poser problème. Il fit signe à Talos se prendre ledit sac et hocha un peu la tête vers la jeune femme sous sa capuche.

La traversée de plusieurs des rues de Sigma fut pour lui un calvaire presque aussi pénible que sa tentative de footing tout à l'heure. Tous ces gens qu'il devait prendre en compte dans ses trajectoires fébriles… Et pourtant, Thelos déployait des efforts de volonté monstrueux pour se forcer à rester droit et éliminer le plus de signes de faiblesse possible. Malgré tout, il fut heureux quand la soigneuse lui ouvrit la porte de chez elle et qu'il put entrer, et se permettre de relâcher, juste un peu, la pression dont il enveloppait son corps pareille à une armure d'acier trempé pour se maintenir le plus digne possible. Restait toutefois que Talos, lui, ne pouvait pas passer la porte. Le mercenaire hésita un peu avant de se lancer à l'eau, le visage grimaçant de douleur.

- Puis-je vous faire confiance pour ne pas laisser votre Pokemon toucher à nouveau à mes pensées ? S'il vous plait. Je sais que c'est pas forcément évident, avec le sabre et le plastron, mais de base j'ai pas forcément l'intention de faire du mal aux gens comme ça.

I
l eut un petit sourire ironique et faible, conservant cet humour né de la distance qu'il éprouvait vis à vis de la situation globale. Et malgré son état, puisqu'on ne se refaisait pas, il prit soin d'analyser les lieux aussi vite que possible pour laisser sa reflexion engranger le plus d'informations possibles sur qui était cette mystérieuse demie-ange.

-… Je ne connais même pas votre nom. Comment vous appelez vous, mademoiselle?


_________________

-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Y'a t-il un médecin dans la salle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lidia Faith Columbus - J'suis le genre de personne qui va s'enfermer dans la salle de bain, qui va pleurer toutes les larmes de son corps, et en ressortir comme si rien n'était.
» The reader
» Un nouveau dans la salle de boxe [TERMINÉ!]
» promenade de nuit dans une salle d'entrainement . (libre)
» Ce n'est pas un film d'espionnage, mais presque ▬ le 08.02.11 à 00h15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleiku, l'Origines des Légendes :: Pleiku, l'origine des légendes :: Sigma :: Cité de Sigma-