TOP PARTENAIRE
..
..
RéglementCarteMétiersPokémonsRP
A savoir
# Forum créé le 30 Mars 2015 par Trish et Thélos.
# Thème par Trish
# Codage de Never Utopia et Simon Asbjörn
bouton
Contexte
Eius populus ab incunabulis primis ad usque pueritiae tempus extremum, quod annis circumcluditur fere trecentis, circummurana pertulit bella, deinde aetatem ingressus adultam post multiplices bellorum aerumnas Alpes transcendit et fretum, in iuvenem erectus et virum ex omni plaga quam orbis ambit inmensus, reportavit laureas et triumphos, iamque vergens in senium et nomine solo aliquotiens vincens ad tranquilliora vitae discessit.
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
Listen the war rage on
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Rhiannon la défigurée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar

Rhiannon



Fiche d'identité.



Lost Poem - AkubakaArts sur DA
Nom : MaCallan, mais elle n'aime pas se faire rappeler son nom de famille.
Prénom : Rhiannon
Âge : 26 ans
Lieu de naissance : Sigma
Ville de départ : Sigma
Allégeance : Sigma
Groupe : Soldat
Starter : Kirlia mâle avec pour repro. Ombre Portée et sera doté du talent Synchro




Ton Caractère


Timide, secrète et silencieuse. Rhiannon ne se fait pas connaître pour sa présence, souvent cachée dans la foule et préférant la solitude à l’agitation d’un groupe de personnes la jeune est souvent, très souvent accompagnée de son seul ami, le silence. Ce trait de caractère n’est pas tout à fait naturel, car quand elle était encore une jeune enfant, Rhiannon était comme tous les autres, rieuse, bavarde, curieuse, intrépide. Elle n’avait aucune limite. Pourtant, ce funeste jour changea du tout au tout sa façon d’être.

Le tragique accident eu lieu à l’âge de 10 ans, elle était encore une toute jeune enfant et ne savait pas si elle allait survivre à ses blessures, priant dans sa douleur le puissant Dieu Arceus de lui rendre la douleur plus supportable. Personne ne crut à sa survie et pourtant.

Elle apprit donc à vivre avec ce visage hideux. En grandissant, elle comprit bien rapidement que la vue de ses cicatrices soulevaient le cœur du plus valeureux des hommes. C’est en se forgeant une carapace autour de son cœur qu’elle réussit à ne pas devenir folle et à finalement trouver sa voie. Pourtant, elle fait tout pour cacher son visage, baissant la tête pour que ses cheveux se rabattent sur sa joue défigurée, cachant en partie les immondes cloques et boursouflures. Elle ne côtoie que très peu les hommes, préférant la nature des femmes qui sont bien moins cruelles dans ce genre de situation. Pourtant, elle se permet certaine fois de rêver d’une vie meilleure, une vie qui lui permettrait de vivre celle de tout le monde, mais cela est en général vite effacé par la réalité. Rhiannon est seule.

Pourtant dans la voie qu’elle a choisie, elle oublie ses cicatrices, car la guérisseuse est prête à tout pour ses patients, elle les soigne avec déférence et les malades sont toujours plus enclins à supporter son mal, voire parfois à l’oublier. Ils sont toujours pleins d’éloges sur leurs lits quand ils sont alités, c’est une autre histoire une fois qu’ils sont guéris. Elle souffre bien entendu de ce changement de comportement, mais ne pouvant rien y faire, elle se résigne comme d’habitude. Pourtant, c’est une femme brave et courageuse, qui ne baisse pas facilement les bras quand il s’agit de soins. D’une âme pieuse et toujours prête à tendre la main au plus démunie, Rhiannon gagne à être connu, car c’est une amie fidèle qui serait prête à se jeter dans un précipice si cela pouvait sauver une personne qu’elle aime.



Ton physique.



La jeune femme est d’une taille moyenne (1m66) âgée de bientôt 26 ans. Comme on peut facilement le constater, Rhiannon a été gâté par la nature. Son visage sans cicatrice montre des traits doux et beaux, sa peau laiteuse fait magnifiquement ressortir ses yeux d’un doré profond qui rappelle la douce chaleur du soleil. Pourtant, les brûlures portaient à son visage du côté droit arrachent ce côté harmonieux, faisant baisser légèrement la paupière de son œil et donnant un rictus macabre à sa bouche qui de par son autre côté, on pouvait sans mal imaginer des lèvres pleines et sensuelles. Rhiannon était, sans aucun doute, béni par la nature.

On imagine sans mal que les cicatrices à son visage ne s’arrêtent pas là, descendant dans son cou nacré, pour se glisser sur l’épaule et une partie de son dos, lui prenant tout le bras, épargnant seulement sa main. Les cotes ainsi que le haut des hanches sont aussi légèrement touchés, seuls le bas de son corps est resté intactes. Son corps reste néanmoins désirable, voluptueux et bien en chair, une poitrine généreuse et des hanches pleines, pourtant, elle conserve un corps sportif sans aller dans l’excès des autres soldats. Elle ne peut pas endurer des exercices physiques trop longtemps, mais pourra très bien tenir quelque temps dans une course.

Elle cache son visage en partie grâce à ses longs cheveux blonds, qui cascadent en boucle gracieuse dans son dos, pour tomber avec légèreté sur ses reins. Mais pour mieux encore cacher ses affreuses cicatrices, elle porte une chemise aux manches longues, avec par-dessus une longue robe sans manche de couleur sombre, adoptant le marron ou le gris, cette robe de sa fabrication est aussi pourvue d’une capuche qu’elle rabat presque tout le temps sur sa tête quand elle est en compagnie. Autour de sa taille, elle opte pour une ceinture en cuir ou elle accroche le plus souvent sa besace remplie de plante et autre flacon aux pouvoirs médicinaux. Rhiannon termine sa tenue avec une paire de bottes en cuire bruns.



Ton histoire.


La belle cité de Sigma accueille les personnes les plus gracieuses et les Pokémon les plus beaux, la cité est très ouverte et aime se montrer dans leurs plus beaux atours, montrant chaque parcelle de leurs peaux qui peut être montrée. Et pourtant dans cette démonstration de beauté, une ombre demeure. Rhiannon pour qui la beauté l’a déserté il y a quelques années maintenant. Cette jeune femme à qui on annonçait féliciter et gloire quand elle serait adulte, se retrouve derrière la scène, se cachant de tous. Préférant le silence et la solitude, préférant ne pas être remarqué. Vêtu de sa longue robe qui recouvrait ses jambes et sa nuque, c’est un style à part dans cette cité, ou les femmes osaient montrer leurs corps dans des vêtements flottants, des tuniques qui révélaient leurs jambes ou la courbure de leurs seins.

Rhiannon était effacé, tout le monde savait qui elle était ou presque, car il y a des années de ça un feu, c’est déclarer dans sa maison, un feu domestique, il aurait sans doute pu être évité si plus d’attention avait été porté à la cheminée, mais voilà. Rien ne se passait bien, Rhiannon qui était encore une jeune enfant tout juste sevré des jupons de sa mère, s’amusait gaiement devant l’âtre chauffant de la cheminée, tandis que la mère était occupée ailleurs et que le père était dans un bar quelconque en train de se saouler et de peloter gaiement une serveuse. Tout se passa très vite, la fumée emplie rapidement le salon, alertant que bien tardivement la mère du danger qui menaçait. Le feu avait pris quasiment toute la pièce. C’est quand la mère confondue un seau d’eau avec un sceau d’huile pour frire le poisson, que le drame arriva. On passera les détails.

L’enfant fut rapidement emmené chez le médecin le plus proche, ce dernier ne donnait pas longtemps à vivre à l’enfant, elle pensait bien que cette dernière mourrait suite à ses brûlures. La mère horrifiait de ce qu’elle avait fait à son enfant, se donna la mort en se jetant en haut d’une des falaises de Sigma et le père bien trop occupé à ne pas vouloir s’occuper de sa famille, prit ceci comme un opportunité pour fuir le plus loin possible, délaissant sa fille défigurée, qui ne chercha jamais à recontacter son père, peut être était-il mort ? Ou même toujours dans la cité, en tous cas elle n'a jamais chercher à le retrouver. Contre toute attente, la petite Rhiannon réussit à survivre, c’était sans compter grâce au soin d’une soigneuse qui ayant pris la petite en pitié, avait donné tout son temps et son énergie pour que la jeune fille survive.

La convalescence fut très longue et douloureuse, Rhiannon n’osait pas se montrer, la dépression la gagna rapidement. C’est la soigneuse qui l’avait pris sa sous-aile qui l’aida à se relever. La femme s’appelait Brighid, c’est une belle femme d’une quarantaine d’années, elle possédait une multitude de Pokémon avec des capacités de soins et était une soldate soigneuse très douée dans son domaine, même si elle n’avait pas souvent l’occasion de montrer ses dons sur le champ de bataille, Sigma étant en paix depuis un moment maintenant. Brighid qui avait pris Rhiannon en pitié au début, fini par l’élever comme sa propre fille, faisait fit de ses cicatrices, l’enfant été aujourd’hui tout pour elle et c’est de cet amour que l’enfant qu’était Rhiannon réussi à se relever pour en ressortir plus forte, toujours avec de fort complexe, mais elle pouvait aujourd’hui affronter le regard des autres sans montrer sa peine.

Aujourd’hui, la jeune femme est âgée de 26 ans et voilà bien longtemps qu’elle a reçu son compagnon, un jeune Kirlia.

Ce Pokémon, elle l’a reçu en l’état d’œuf, offert par un couple de Gallame et Gardevoir qui appartiennent à Brighid, les deux puissants Pokémon étaient heureux de lui offrir leur progéniture, il ne fallut que peu de temps avant que le Pokémon éclose en jolie petit Tarsal, c’était un mâle qui été d’une incroyable douceur et montra rapidement des signes de protecteurs envers Rhiannon, à cette époque, elle était encore qu’une adolescente, qui était enfermé dans sa solitude, partout où elle déposait son regard des couples d’ados se formaient et déformaient, tandis qu’elle regardait de loin la vie qu’elle aurait pu avoir, rempli de frivolité et d’erreur de jeunesse, mais les marques sur son visage et son corps étaient une véritable ceinture de chasteté, mais la jeune fille ne leurs en voulait pas. Elle appréciait simplement la vue des couples, s’imaginant de temps à autre ce qu’aurait été d’embrasser un garçon. C’est le jour son quinzième anniversaire, qu’elle reçut l’œuf. Quelques semaines après il avait éclos et depuis ils étaient inséparables.

Aujourd’hui encore, ils sont plus proches que jamais, d’ailleurs le jeune Tarsal a évolué il n’y a pas si longtemps que ça. Il y a tout juste un an, Rhiannon avait encore 25 ans et elle avait décidé depuis peu d’embrasser la même carrière que sa tendre Brighid, elle avait commencé à suivre des cours à l’âge de 20 ans, soignant les blessés et apprenant tout ce qu’elle devait savoir sur les plantes médicinales et les baies. Très studieuse, elle se fait rapidement une place d’honneur parmi les élèves côtoyant de près les plus intelligents et les meilleurs. La jeune fille n’était pas d’une intelligence hors normes comme l’étaient certains, mais son implication et son travail personnel payaient bien, puis elle n’aurait sans doute pas aussi bien réussi si Brighid ne s’était pas fait un point d’honneur à devenir son enseignante personnelle. Bien souvent Rhiannon souriait à pensant à sa mère adoptive, qui était pleine d’amour et d’attention, peut-être même plus que sa propre mère ne l’était, cette dernière était bien trop occupée à plaire à son mari fuyard, Rhiannon n’avait jamais réussi à appeler Brighid « mère » ou « maman », c’était douloureux pour elle d’effacer sa vie passée, et même si elle en mourait d’envie parfois, elle se retenait sans trop savoir pourquoi. Mais voilà après des années d’études à tout apprendre, à savoir tout ce qu’il fallait savoir, Brighid décida d’offrir un précieux cadeau à sa fille adoptive. Une plaque d’évolution pour son cher Tarsal, c’était le plus beau cadeau qu’elle puisse rêver. C’est d’ailleurs à cette occasion, que la jeune femme avait décidé de lui offrir en retour un merveilleux cadeau, elle lâcha ces quelques mots « Je… je t’aime tellement… maman… » , C’était sortie tout seul et elle ne pouvait plus retenir son amour pour cette mère qui avait tant pris soin d’elle.

Suite à ça, elle s’était empressée de présenter cette plaque à son petit Tarsal, qui d’un commun accord avait déposé son antenne sensitive dessus, l’opération fut immédiate, le contact de plaque était magique, comme ces êtres à part qu’étaient les Pokémon. On appelait cela l’évolution, c’était la première fois du haut de ses 25 ans que Rhiannon assisté à ça. Le corps luisait d’une lumière blanche et pure tandis que le Pokémon changeait sous ses yeux. À cet instant, la jeune femme aurait voulu évoluer aussi, peut-être aurait-elle abandonné ce corps défiguré pour un autre sans cicatrice ? Mais les merveilles de l’évolution avaient vite balayé l’idée saugrenue d’une évolution humaine. Tarsal était devenu plus grand et avant même qu’elle ne puisse ouvrir la bouche.

« J’ai toujours été là, belle Rhiannon. Je suis content aujourd’hui de pouvoir partager mes mots et mes sentiments avec toi. »

La jeune femme était au courant des pouvoirs psychiques des parents de son Pokémon, mais elle ne savait pas que l’évolution lui offrirait un tel pouvoir, les quelques mots grave qui sonnait dans sa tête lui firent monter les larmes aux yeux, bien trop contente, elle ne put s’empêcher d’ouvrir les bras pour prendre son Pokémon dans ses bras, qu’est-ce qui pouvait bien lui arriver maintenant ? Elle était aussi heureuse qu’elle pouvait l’être avec son merveilleux ami à ses côtés, une mère et la famille qu’ils formaient. Rien ne pouvait entacher son bonheur retrouvé.

Le drame, la rupture, le chaos, tout se bousculaient dans la tête de notre belle et défigurée Rhiannon. Elle n’en avait pas vu les signes, rien ne les avait préparés à un tel drame. Et elle devait se dire soigneuse ?! Complètement défait, c’était surréaliste, elle ne pouvait pas encore y croire. Brighid…

Ce que personne ne savait et que seule Brighid en avait connaissance, était sa maladie, la soigneuse réputée, connaissait bien son mal, elle était au courant qu’elle n’atteindrait pas les âges avancées de la vieillesse, qu’elle ne se délecterait pas d’une retraite tranquille et méritée. Elle était depuis longtemps au courant du mal qui la rongeait et avait décidé de l’ignorer et faire de sa vie quelques choses de merveilleux et incroyable, elle aurait aimé devenir une désirable championne, mais les choses avaient tourné autrement, elle avait pris en pitié cette pauvre enfant et comment ne pas l’aimer alors que cette dernière avait survécu à ces terribles épreuves qu’aucun enfant ne devait connaître. Et aujourd’hui, après les merveilleuses années qu’elles avaient passées ensemble, elle avait oublié ses vieux rêves de gloire et c’était contenter d’une vie simple et heureuse et elle avait même fini par oublier son mal, un problème neurologique, un anévrisme. C’était ses Pokémon qui lui avaient révélé ce qui se passait dans sa tête. Elle aurait pu en mourir il y a des années, mais le destin qu’avait choisi Arceus pour elle en avait voulu autrement, il avait voulu qu’elle s’occupe de cette petite fille et elle en était très heureuse. Quand la mort la foudroya, elle n’avait rien senti, pas même la douleur, elle avait vécu une vie comblée et heureuse.

Quand à Gardevoir et Gallame, ils étaient bien trop attristé par la triste fin de leur cher et tendre amie, Brighid. C'est d'un commun accord que le couple si présent dans la vie de Rhiannon, partit pour, ils avaient fait leurs adieux en communiquant leurs pensées à leur fils qui lui même avait tout retransmis à Rhiannon. Les deux Pokémon étaient retournés à l'état presque sauvage des Pokémon, parcourant sans doute des kilomètres pour retrouver leurs terres d'origines.

Rhiannon avait fait les choses dans les règles de l’art. Les obsèques donnaient en faveur de Brighid avait été merveilleuse, beaucoup de gens se déplacèrent pour rendre un dernier hommage à la soigneuse, même l’actuelle championne avait donné de son temps pour y assister. Rhiannon avait été longuement troublé par ce qui était arrivé, mais avec l’aide des Pokémon de la soigneuse et de son propre Kirlia, elle avait réussi à surmonter sa peine. Gallame et Gardevoir lui avaient révélé les pensées les plus intimes de sa bienfaitrice, elle savait que la vie de sa mère adoptive avait été comblée grâce à elle et ce seul sentiment, cette seule certitude lui permettait d’affronter sa mort. Elle s’en était relevé, une fois de plus les drames de sa vie avaient été surmontés. Et aujourd’hui plus que jamais elle ne voulait pas s’arrêter, elle voulait continuer à avancer et cette promesse qu’elle fit alors que le buchée avait été allumé par ses soins. La fumée se levait alors que la mer se dessiner au loin dans cette scène qu’elle grava dans son cœur et sa mémoire.

« Nous serons ensemble. Nous continuerons à vivre et grâce à toi, Kirlia, je deviendrais aussi merveilleusement douée que ma mère. »



Et vous ?


Prénom : K.
Âge : 2X ans
Des remarques ? Nop.
Que pensez vous du forum ? Bien
Qu'êtes-vous ? Quelques choses de sucré.


(c) Gnuh de Never Utopia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercenaire

Feuille de personnage
Pokémons:
Vous:
avatar
Et te voici validée, avec ton Kirlia

_________________

-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rhiannon la défigurée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Novembre] Byul Steampunk Rhiannon
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]
» The Twilight
» Sur l'oreiller [Killian & Juliet]
» Le désargenté et le défiguré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleiku, l'Origines des Légendes :: Présentation du personnage :: Présentation de votre personnage :: Présentations validées-